Branchage vert avec trois feuilles pour la partie blog

Fidélisation des salariés : quel impact sur la performance de l'entreprise

Le terme « fidélisation des salariés » est de plus en plus évoqué en entreprise. D’après les études, de nombreuses entreprises ont connu une baisse de niveau d’engagement de leurs collaborateurs. Il s’agit d’une problématique récurrente après la crise sanitaire. Pourquoi fidéliser ses salariés ? Quel impact sur la performance de l’entreprise ?

Que signifie « fidéliser des salariés » ?

La fidélisation des collaborateurs est la capacité d’une entreprise à prévenir la rotation du personnel. Il s’agit de l’ensemble des politiques, des stratégies essentielles et des meilleures pratiques pour retenir les talents au sein de l’organisation. En effet, les meilleurs talents peuvent quitter volontairement l’entreprise s’ils ne sont plus satisfaits de leur cadre de travail ou des conditions de travail.

Pour conserver ses meilleurs salariés, il est indispensable de les fidéliser en concevant une stratégie de fidélisation des employés. Fidéliser les collaborateurs a un double avantage :

  • Réduire les risques de rotation ;
  • Conserver plus longtemps les meilleurs employés.

La fidélisation des collaborateurs est à la charge de la direction des ressources humaines. L’équipe élabore des pratiques, des politiques et des stratégies pour réduire le nombre de personnes qui prennent leur démission.

Dans le cadre du travail, la fidélisation est une méthode employée par une organisation pour retenir ses collaborateurs. Elle est basée sur des valeurs communes. Elle est importante pour engager les collaborateurs dans la vie de l’entreprise.

Avoir un bon taux de rétention

En général, une entreprise bénéficiant d’un taux de rétention du personnel assez faible n’attire ni des clients, ni des partenaires commerciaux, ni des talents. En revanche, si son taux de rétention est de 90 %, elle bénéficie d’une très belle réputation.

La rétention concerne le nombre d’employés qui restent dans l’entreprise. A l’inverse, le turnover est le nombre d’employés qui partent. Si le taux de rétention est de 90 %, elle attire de nouveaux candidats.

En 2021, le taux de rétention moyen était d’environ 47,2 %. Cependant, ce taux varie d’un secteur d’activité à un autre. Les entreprises des services alimentaires, de vente au détail et de haute technologie possèdent des taux de rotation beaucoup plus élevés par rapport aux autres secteurs.

Le taux de rétention des collaborateurs dépend de certains facteurs dont :

  • Le taux de rotation historique ;
  • Le secteur dans lequel on évolue ;
  • Le taux de promotion interne.

Si une entreprise ne prend pas en compte ces paramètres, elle perdra progressivement ses meilleurs talents.

‍Engager durablement ses employés

La fidélisation des employés est indispensable pour les engager durablement dans la vie de l’entreprise. L’engagement d’un collaborateur correspond au degré d’implication d’un employé pour aider une structure à atteindre ses objectifs. Il se traduit donc par sa manière de se comporter, de penser et d’agir.

Un employé engagé a l’intention de rester dans l’organisation. Il a une prise d’initiatives même si une décision ne relève pas de son poste. Enfin, il a la volonté de recommander sa société à des collègues ou à son entourage.

Les salariés investis dans leur travail sont beaucoup plus attachés à leurs missions et aux valeurs de leur entreprise. Ils sont davantage motivés à travailler sous pression pour atteindre des objectifs. Ainsi, engager ses collaborateurs est bénéfique pour l’entreprise :

  • Augmenter la productivité des salariés ;
  • Avoir un taux de rotation plus faible ;
  • Réduire le temps de formation ;
  • Economiser sur les coûts d’embauche ;
  • Améliorer l’engagement ;
  • Construire une culture d’entreprise positive ;
  • Augmenter les revenus de l’entreprise.

L’importance de la fidélisation des talents sur la performance de l’entreprise

La fidélisation des salariés a des effets bénéfiques sur l’entreprise et sur sa croissance quand le désengagement des salariés a un impact sur son image et son bon fonctionnement. D’ailleurs, plusieurs problématiques RH sont courantes :

  • Désengagement des collaborateurs ;
  • Absentéisme ;
  • Augmentation du turnover ;
  • Erosion de la marque employeur ;
  • Dynamique collective négative en interne.

Tous ces problèmes représentent un coût financier important pour les entreprises. En 2019, le chiffre donné par l'IBET est alarmant : le coût de désengagement des collaborateurs reste très élevé, soit de l’ordre de 14.580 par an et par employé.

Faire face au coût de désengagement des employés

C’est un fait ! Le désengagement des salariés est très coûteux pour les entreprises. De fait, le départ d’un talent peut entraîner un coût énorme sur la performance d’une société :

  • Perte de productivité ;
  • Perte de compétences ;
  • Absentéisme dû à la recherche d'emploi ;
  • Impact sur le moral des collègues ;
  • Perte de temps des RH et du manager ;
  • Impact sur l’image.

La démarche de fidélisation des salariés développe la culture d’entreprise. Dans un monde de compétition féroce, il est important de faire une évaluation de l’impact d’un désengagement des salariés sur la culture de la société et sur sa performance.

La fidélisation des collaborateurs a plusieurs enjeux. Elle représente un enjeu majeur sur le plan financier :

  • Le départ d’un salarié entraîne la désorganisation des équipes et la démotivation des collègues ;
  • Le remplacement d’un salarié entraîne des coûts sur le recrutement et la formation de nouveaux collaborateurs.

L'expression d’une bonne culture d’entreprise

Les enjeux de fidélisation ont un impact sur la marque employeur et sur son image. Un salarié engagé sera enclin à dire du bien de sa société auprès de son entourage. Il valorise l’ambiance de la société par le bouche-à-oreille ou bien sur les réseaux sociaux.

La santé au travail est considérée comme un enjeu central des RH. La fonction des RH doit instaurer un environnement bienveillant pour les salariés. Cette approche permet de limiter les risques psychosociaux. Le bien-être au travail constitue un moteur majeur pour assurer la fidélisation des talents. Il faut savoir que 59 % des salariés français ont amélioré leur qualité de vie au travail. Ainsi, le bien-être au travail figure parmi les critères essentiels en matière de choix d’entreprise.

Un gage de performance et de rentabilité de l’entreprise

D’après une étude réalisée par Gallup, les sociétés avec un fort taux d’engagement de leur collaborateur sont 21 % plus rentables que les autres sociétés.

Un bon engagement des salariés a un impact assez significatif sur la productivité d’une équipe. Les salariés engagés travaillent beaucoup mieux ensemble et effectuent les missions plus rapidement. De plus, ils sont motivés pour atteindre les objectifs de l’entreprise et pour améliorer ses processus.

Un impact positif sur la relation client

Un collaborateur engagé a un impact direct sur la relation client. Un salarié qui ressent du plaisir au travail sera apte à satisfaire les clients de l’entreprise. Il offrira une meilleure expérience client. Gallup explique dans un rapport que les entreprises ayant un fort taux d’engagement voient leur expérience client s’améliorer, de l’ordre de 10 %.

La fidélisation des salariés est donc la capacité de l’entreprise à respecter sa promesse énoncée au moment du recrutement et de l’embauche. Cette promesse doit être liée au cadre de travail réel et à la culture de l’entreprise.

Fidéliser les salariés, c’est s’assurer de leur bien-être et de leur motivation dans l’entreprise. Ainsi, les pratiques de management et les conditions de travail sont considérées comme des facteurs essentiels de fidélisation. Chaque entreprise doit élaborer une stratégie efficace pour retenir ses collaborateurs et éviter le turnover.

Comment fidéliser les collaborateurs ?

Fidéliser des collaborateurs a un impact direct sur leur engagement et sur la performance de l’entreprise. C’est pourquoi, il est important de mettre au point une bonne stratégie de fidélisation des collaborateurs.

Mesurer l’engagement des employés ?

Avant de commencer, il faut mesurer l’engagement de ses salariés en s’inspirant de la pyramide de Maslow. Cette pyramide est constituée de 5 groupes de besoins indissociables des motivations de tous les individus :

Seront répartis dans ces 5 piliers différents item tels que:

  • Les besoins de base du salarié

Ils correspondent à la charge de travail d’un employé, à ses missions et à ses objectifs, mais aussi à l’accès au matériel pour effectuer son travail au quotidien.

  • Le support du management

Il correspond à la reconnaissance de la hiérarchie par rapport aux accomplissements du salarié et du sentiment d’être encouragé et écouté.

  • Le travail en équipe

Il regroupe l’aspect humain et collaboratif de l’organisation.

  • La progression

Elle désigne la possibilité d’évolution au sein d’une société : promotion, échange, développement des compétences…

D’autres indicateurs de l’engagement collaborateur doivent être pris en compte.

  • La quête de sens

C’est le sommet de la pyramide. Savoir en quoi et pourquoi le travail est important.

etc.

Optimiser la performance et la rentabilité

La performance et la rentabilité de l’entreprise doivent être sous contrôle. L’engagement du collaborateur est indissociable de son état d’esprit ou de la manière de se penser dans l’entreprise. S’il est peu engagé, il fournira moins d’efforts et ne s’impliquera pas dans la cohésion d’équipe. Il ne sera pas non plus investi et attaché à son entreprise. De ce fait, le niveau d’engagement va de pair avec le niveau de rentabilité de l’entreprise. S’il travaille mieux et plus vite, il participe à la croissance de l’organisation. Ainsi, son attitude positive se diffusera auprès des autres membres de l’équipe et générera d’autres aspects positifs :

  • Une meilleure ambiance de travail ;
  • Une communication plus efficace ;
  • Une équipe soudée ;
  • Un gain de productivité de toute l’équipe.

La performance de l’entreprise et la fidélisation des salariés sont étroitement liées. Selon le Journal of Corporate Finance, l’impact de la fidélisation de collaborateurs a un fort potentiel. L’entreprise peut générer 2,5 fois plus de chiffres d’affaires.

Identifier des pistes d’amélioration

Il est donc important d'identifier et de bien définir les pistes d’amélioration pour mieux fidéliser les salariés :

  • La RSE couplée à un travail sur les valeurs et la culture de l’entreprise ;
  • La gestion de carrière : acquisition de nouvelles compétences…
  • La communication : plus de transparence et de feedback régulier ;
  • La mobilité interne : des promotions et des changements de poste suivant les souhaits des salariés ;
  • La formation pour tous et tout au long de sa carrière ...

Pour tout cela, il est important d’améliorer l’écoute au sein de l’entreprise ainsi que les relations interpersonnelles tout en favorisant la montée en compétences.

Développer les talents

Le développement des talents est crucial. Les bénéfices sont d’ailleurs multiples.

  • En accord avec les besoins de l’entreprise

Une entreprise qui souhaite se lancer dans le développement des talents doit identifier les besoins en matière de formation et de compétences, mais aussi générer une cartographie des talents et des risques. Face à l’évolution constante du marché du travail et à l’accélération de la transformation digitale, il est crucial d’avoir une vision très claire des compétences manquantes ou en risque au sein de chaque équipe.

  • Fidéliser les collaborateurs

En développant les talents, les collaborateurs seront beaucoup plus motivés et valorisent davantage la culture et l’image de la marque. Une entreprise investissant dans le développement de ses salariés leur donne des perspectives de carrière. De ce fait, ses collaborateurs accroîtront leur engagement et leur confiance en retour. Il faut savoir que près de 50 % des dirigeants pensent que le maintien de la motivation et de l'engagement représente un des grands défis pour les années à venir.

  • Améliorer les performances

Développer les compétences des collaborateurs est un moyen efficace pour améliorer les performances. Il faut renforcer leur compétence à travers le coaching et/ou la formation mais aussi le mentorat par exemple. Il s’agit d’une approche gagnant-gagnant qui augmentera la performance individuelle. Cela va aussi stimuler la valorisation des collaborateurs qui développent de nouvelles compétences. Cette démarche contribue ainsi à la performance globale de l’entreprise et à sa compétitivité.

  • Bâtir la marque employeur

Enfin, développer des talents permet de mieux bâtir sa marque employeur. Le dirigeant améliore l'image de l'entreprise et son attractivité en externe. Cette démarche permet de faciliter le recrutement.

Partagez sur les réseaux

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

4 juin 2024
🎥 BeeBuzz - Créer un Environnement Propice : L'Essentiel du Climat Social dans les Organisations Modernes
🔹 Invité spécial de notre BeeBuzz : Anne-France Lucas, Associée de Pactes Conseil, experte en management social et spécialiste en dialogue social, négociation collective, prévention de l’absentéisme et accompagnement du changement. Au programme : 🔹 Ce qu'est le "climat social" et pourquoi il est crucial en entreprise 🔹 Les éléments clés pour instaurer un climat social positif 🔹 […]
3 juin 2024
Comprendre la Différence Cruciale entre QVCT et Bien-Être en Entreprise
Au sein de l'environnement de travail moderne, deux termes reviennent souvent dans les discussions sur le bien-être des employés : la Qualité de Vie au Travail (QVCT) et le bien-être en entreprise. Bien qu'ils soient parfois utilisés de manière interchangeable, il est essentiel de comprendre qu'ils désignent en réalité des concepts distincts. Dans cet article, […]
28 mai 2024
BeeBuzz - Le stress des écrans ou la gestion de l'épuisement numérique
🔹 Invité spécial de notre BeeBuzz : Lionel Pagès, CEO d'Actistress et Fondateur de la recorporation active. Au programme : 🔸 Introduction : Découvrez ce qu'est le stress des écrans et pourquoi il est devenu un enjeu majeur dans notre société moderne. 🔸 Définition et signes du stress des écrans : Lionel nous éclaire sur ce qu'est réellement […]
27 mai 2024
L'employé du mois : Un Outil de Reconnaissance au Sein de l'Entreprise
Au sein de nombreuses entreprises, l'employé du mois est une pratique courante. Cet outil de reconnaissance vise à mettre en lumière les employés les plus performants, productifs ou exemplaires au sein de l'organisation. Mais quels sont les tenants et aboutissants de cette pratique ? Examinons de plus près son fonctionnement ainsi que ses aspects positifs […]
Texte du logo de Plume and Bees, uniquement le texte
Notre métier : permettre aux entreprises d’améliorer la productivité et la fidélisation de leurs salariés.
Plume and Bees est un organisme de formation enregistré sous le numéro 11756915475. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'État.

Prenons un moment, échangeons !